Les travailleurs masqués

Bruxelles, la place du Luxembourg et le monument à John Cockerill, “le père des ouvriers“, constituent souvent le cirque des manifestations sociales les plus diverses à l’encontre de l’Europe et de ses institutions toutes proches.

Vue de 2 angles du piedestal du monument à John Cockerill situé place du Luxembourg à Bruxelles. Les deux représentations des ouvriers sont masqués symboliquement en raison de la pandémie covid qui sévit. © 2020 Bruno D'ALIMONTE
Les travailleurs masqués © avril 2020 Bruno D’Alimonte

Depuis l’annonce officielle de la pandémie, la population a du suivre des consignes de confinement plus ou moins strictes. Elles sont un prétexte aux contestataires pour affubler à chacune des statues de bronze, en piédestal, un masque symbolique.

Le port du masque en période de déconfinement sera une norme en mai 2020. Face à cet ennemi invisible, l’on devient tous potentiellement coupable d’infecter l’autre.

Vous verrez ensuite sur le bas de l’image le mot “TRAVAIL” barré. Les pessimistes vous diront que la récessions approche, les optimistes feront des photos pour montrer aux premiers qu’il savaient tort.

Bruxelles Chez Soi?

achetez un objet-design au contenu décalé fabriqué à Bruxelles

Forteresse-Santé, 2020

Le covid n’aura pas raison du Bruxellois.

La vue d’un bunker, telle une forteresse avec l’icône d’une pharmacie ne laisse aucun doute quant à la préoccupation sanitaire actuelle. La population est confinée à l’abri avec comme obsessions la distance sociale à respecter et du papier toilette en suffisance.

Photographie d'illustration sur le covid représentant l'icône d'une pharmacie au centre d'une architecture austère, quasi inhumaine trouvée à Bruxelles, gare du Nord. © 2020 Bruno D'Alimonte

La gare du Nord de Bruxelles est un mix entre une architecture plutôt Art-déco assez exemplaire et un plus vaste projet de rénovation urbaine du quartier Nord.
Ce dernier prévoyait la construction de nombreux immeubles-tours destinés à abriter diverses administrations et services, formant un important centre de commerce et d’échanges : le World Trade Center (WTC).
La crise économique et la stagnation du quartier ont eu raison de ce projet-mastodonte et c’est un CCN plus modeste qui est mis en service.
Sous-utilisé et dépassé technologiquement, la Région l’a revendu à un consortium (Atenor, AG Real Estate et Axa-IM ) qui compte raser les parties supérieures pour une nouvelle perspective.

Pour aller plus loin :