Le Rapace des Abattoirs, 2017

Bruxelles, à Anderlecht, entre la station de Métro Delacroix et une entrée secondaire du marché des abattoirs, un corbeau s’envole avec dans son bec une proie indéfinie.  Cureghem n’est pas loin et le ciel plombé atteste d’une nuit  noire où les containers contribuent à cette idée d’isolement d’un quartier qui se débrouille pour trouver un avenir.

Le Rapace des Abattoirs © sept 2017 Bruno D’ALIMONTE

Cureghem, c’est aussi une histoire industrielle en bordure de Senne qui a bénéficié de l’essor du secteur textile et a prospéré au XIXè siècle. Aujourd’hui, Cureghem c’est une zone polluée par le passé industriel dont le quartier abrite plus de 26 000 habitants dans des logements parfois fort précaires. Ici, la cohabitation est une réalité quotidienne pour 125 nationalités.

Pour aller plus loin :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Cureghem
  • https://www.rtbf.be/info/dossier/njb/detail_noir-jaune-blues-et-apres-cureghem-carnet-de-bord-de-cinq-jours-en-immersion?id=9878403

L’Œil du Midi, 2008

Cette photographie à initié l’envie de lancer le projet Brussels’Eyes comme un autre regard sur Bruxelles en juin 2008. Elle est pour moi emblématique.

photographie à Anderlecht, quartier de la place Bara, façade d'une anciene imprimerie et photogravure, il ne reste qu'un œil imprimé comme signalétique. Un autre regard sur Bruxelles. © 2008 Bruno D'Alimonte
Œil du Midi © 2008 Bruno D’Alimonte

Anderlecht, quartier de la place Bara, façade d’une ancienne imprimerie et photogravure dont il ne reste qu’un œil publicitaire imprimé comme signalétique sur les fenêtres géométriques.