Au Vendeur d’Opium, 2016

Bruxelles, Gare Centrale, sur le boulevard de l’Impératrice, comme indiqué, le photographe malade en quête d’une pharmacie lève les yeux et voit telle une apparition divine, un crucifix capital près d’un bas-relief évoquant une  ville révolue, sorte de rappel que la santé occupe toujours le centre comme la religion.

Photographie d'un détail de la gare central de Bruxelles dont une fenêrte reflète la devanture d'une pharmacie.Au Vendeur d'Opium © 2016 Bruno D'Alimonte
Au Vendeur d’Opium © 2016 Bruno D’Alimonte

 

Élévation, 2014

Un matin d’hiver, le réveil de la journée offre une vue panoramique pour songer à une retraite anticipée.

Photographie panoramique de la tour du Midi à Bruxelles  la tour du Midi, siège de l'Office National des Pensions © 2014 Bruno D'Alimonte
Elévation © 2014 Bruno D’Alimonte

Bruxelles, depuis le haut d’un immeuble de l’avenue de la Toison d’Or,  la tour du Midi, siège de l’Office National des Pensions,  semble émerger comme pour rappeler à quel point le Papy Boom et le vieillissement de la population est un défi majeur pour demain.

La Déconstruction, 2014

S’il est savoureux de mirer la beauté de la ville, il est parfois utile aussi de regarder ses stigmates.

Schaerbeek, à l’angle de l’avenue du Diamant et de la chaussée de Louvain, une étrange façade au « style » éclectique atteste, avec un certain humour, de la difficulté de mettre de l’ordre dans les prescriptions urbanistiques. Sans régulation ni contrôle, la cohabitation devient parfois pénible et anarchique.

Photographie du désordre urbain à Bruxelles © 2014 Bruno D'ALIMONTE
Déconstruction © 2014 Bruno D’Alimonte