La Peur, 2020

Est-ce bien l’endroit pour “faire l’autruche“?

À Bruxelles, le parc Léopold situé à deux pas du Parlement Européen est depuis 2016 habité par un troupeau d’autruches probablement en béton. Certaines, résolument craintives, ont la tête dans le sol.
Dessinées par le bureau d’architecture ixellois MSA, les autruches ont été réalisées par Concrete Styling. Officiellement, ces sculptures sont un clin d’œil au jardin zoologique qui y était basé jadis de 1851 à 1880.

Photographie d'une sculpture d'autruche qui a la tête dans le sol devant le Parlement Européen de Bruxelles. © photo :2020 Bruno D'Alimonte
La Peur © 2020 Bruno D’Alimonte

Cependant, on peut se demander dans quelle mesure ces sculptures d’oiseaux magnificents et craintifs n’interpellent pas le politique en général, ce bouc émissaire parfait, à qui l’on reproche souvent son détachement de la réalité quotidienne.

Plus généralement, alors qu’il est facile de viser des coupables, je pense que nous avons notre part de volatile dans ce zoo qu’est la vie où toute peur du changement ajoute bien un “frein à l’immobilisme“.

Le Miroir de la rue Froissart, 2019

Une histoire en trompe-l’œil

photographie en noir et blanc représentant un chantier dans la rue Froissart pour lequel une illusion de végétation est présente en trompe-l'œil. © 2019 Bruno D'Alimonte
Le Miroir de la rue Froissart © 2019 Bruno D’ALIMONTE

À Bruxelles, le béton et les chantiers ne sont jamais anodins même au Centre de Congrès de la Commission Européenne Albert Borschette situé au 36 de la rue Froissart à Etterbeek.
Ici les arbres sont faux et les fenêtres-miroirs, au-dessus, renvoient l’image des façades qui semblent trembler et craindre une destinée funeste.

L’image existe en couleur aussi.